Les différents risques de vols en voyage

Se faire voler peut arriver n’importe où, mais est particulièrement dommageable lorsque vous êtes en voyage loin de chez vous, sans compagnon de voyage et avec généralement toutes vos affaires importantes sur vous…

Pour comprendre comment se prémunir du vol, il faut d’abord comprendre les différents types de vols en voyage. Voici donc une revue des 7 principaux risques de vols en voyage, avec à chaque fois, des conseils pour s’en prémunir :

1 – Le pickpocket “furtif”
2 – Le vol par détournement d’attention, ou les pickpockets en duo/groupe
3 – Le vol opportuniste
4 – Le vol “à la découpe”
5 – Le vol à l’arrachée
6 – Le vol avec menace d’une arme
7 – Le vol RFID, ou les pickpockets électroniques

 

1 – Le pickpocket “furtif”

vol-pickpocket
Ca arrive plus vite qu’on ne le croit…

Quoi : Vous êtes dans un bus ou un métro plein, ou dans une rue grouillante de monde, et votre sac est contre vous. Pourtant, arrivés à destination vous vous apercevez que des choses manquent dans votre sac : les avez-vous oublié ou perdu  ? Non, un habile pickpocket se sera juste chargé de vous “délester” de vos affaires de valeurs, sans même que vous vous en aperceviez sur l’instant.

Où : Partout dans le monde, le pickpocket est sans doute le risque le plus courant pour votre sac à main (le métro parisien par exemple en regorge…), et il agit principalement dans les transports, gares, et autres lieux de passage très fréquentés (histoire de bien se fondre dans la masse…)

Comment s’en défendre : Il vous faudra une bonne dose de méfiance (bien fermer son sac, garder toujours la main dessus et éviter qu’on s’en approche de trop près…) et un bon sac à main qui leur complique la tâche : le pickpocket ira toujours vers les vols les plus rapides et faciles pour éviter de se faire surprendre “la main dans le sac” (ahahaha…) et renonceront souvent aux proies les plus complexes. Ainsi certains sacs, notamment les sacs à main PacSafe sont munis de petits mousquetons pour sécuriser les zips de vos sacs lorsqu’ils sont fermés.

 

2 – Le vol par détournement d’attention, ou les pickpockets en duo/groupe

Typique : on vous distrait et hop, on vous fait les poches
On vous distrait et hop, on vous fait les poches

Quoi : Vous êtes tranquillement en train de marcher dans la rue et vous vous  retrouvez subitement avec une tâche sur vos vêtements (café ou caca d’oiseau, souvent). Pendant que vous essayer de l’enlever avec dégoût, et souvent, qu’un “gentil” local vous aide à vous nettoyer, vos affaires vont disparaître, soit en douceur (pickpocket) soit volées à l’arrachée par un complice.
Différentes variantes plus où moins trash existent : du café que l’on renverse sur vous dans un bar jusqu’à la personne qui vous balance du vomi ou des excréments dessus depuis les toits (oui oui c’est vraiment dégoutant, mais véridique malheureusement et apparemment assez fréquent à Quito, Equateur…  voir ici en français et ici et ici en anglais)
Une autre variante (bien connue à Paris) est les groupes d’enfants pickpockets, porteurs de fausse pétitions ou vendeurs de babioles un ou plusieurs occupant votre attention tandis que les autres dérobent les objets de valeurs accessibles.

Il s’agit dans tous les cas d’un duo (au minimum) de voleurs, un ayant pour mission de détourner votre attention pendant que l’autre vous détrousse.

Où : Le concept de détournement d’attention pour vous voler est relativement courant partout dans le monde, mais souvent rapporté en Amérique Latine (pour la variante “à la tâche”) et ce type de vols survient généralement à l’extérieur (dans la rue ou dans un parc).

Comment s’en défendre : Plus difficile à dire qu’à faire, mais ne vous laisser pas désorienter par toute distraction et diversion et restez sur vos gardes (même si vous vous êtes fait “chier dessus”, pas évident je vous l’accorde), et méfiez-vous de ces gens trop empressés à vous aider : ne vous séparez pas de vos affaires pour vous nettoyer, retournez à votre hôtel directement, au besoin…

 

3 – Le vol opportuniste

Ni vu ni connu, l'homme en bleu part avec le sac
Ni vu ni connu, l’homme en bleu part avec le sac

Quoi : Vous êtes attablés au restaurant, votre sac à main posé à vos pieds sous la table ou accroché au dossier, et au moment de payer et de partir : votre sac a tout simplement disparu ! Vous n’avez pourtant pas quitté la table, et pourtant, un seul petit moment d’inattention aura suffit au voleur qui vous avez repéré un peu plus tôt !

Où : Particulièrement courant dans les lieux “sociaux” suffisamment animés pour qu’un vol passe inaperçu, comme les cafés, les restaurants ou les bars, et où vous restez suffisamment longtemps pour laisser à un voleur le loisir de guetter le bon moment, et où souvent, votre attention décroît après un certain temps, à cause du confort de l’endroit (ou de l’alcool, pour les bars…). Également dans les bus de nuits, pendant que vous dormez, quelqu’un s’en va tranquillement avec vos affaires…

Comment s’en défendre :  Rester attentif est primordial dans ce cas car il n’est pas nécessaires de s’éloigner de son sac pour se le faire voler, et en l’absence d’un compagnon de voyage (et donc d’une paire d’yeux de plus pour veiller sur vos affaires), il faudra redoubler de vigilance. Aussi, attention aux erreurs du type : “je laisse mon sac posé entre mes pieds, ça devrait suffire“… nope.

 

4 – Le vol “à la découpe”

Le sac est encore là; mais pas sur pour le contenu...
Le sac est encore là; mais pas sur pour le contenu…

Quoi : Vous portez votre sac en bandoulière et soudain, vous vous sentez plus légère alors que vous voyez un voleur s’enfuir avec votre sac, dont il vient de découper la bandoulière avec un cutter.
Dans une autre version, le voleur profite d’un espace réduit (bus bondé) ou d’inattention de votre part (votre sac est posé à vos pieds) pour découper discrètement une ouverture et vider votre sac de ses contenus important.

Où : dans les endroits réduits et bondés, où la proximité est de mise et où le voleur peut discrètement jouer au découpage avec votre sac à main sans que vous ne vous en rendiez compte.

Comment s’en défendre :  A part la vigilance, il faut idéalement avoir un sac dans une matière suffisamment épaisse et solide, type cuir ou faux cuir (pas un sac en toile fine…) et éventuellement une bandoulière renforcée > cela sera un bon moyen d’éviter ce genre de mésaventures ! Et puis, comme toujours, garder son sac bien en vue et contre soi.

 

5 – le vol “à l’arrachée”

Un vol a l'arraché à moto
Un vol a l’arrachée à moto

Quoi : Il ne s’agit plus, comme précédemment, d’un type de vol discret : ici, le voleur vous arrache vos affaire et s’enfuit au plus vite pour ne pas être rattrapé. Il est aussi pratiqué par des voleurs en scooter, limitant encore la possibilité de courir derrière le malfrat…

Où : dans la rue, généralement dans un endroit ou le voleur connaît et où il a assez d’espace pour s’enfuir sans courir le risque d’être rattrapé.

Comment s’en défendre : Évitez d’être une cible facile, avec un sac porté à la main, au coude ou nonchalamment à l’épaule : le sac en bandoulière est le premier moyen d’éviter d’être prise pour cible par les arracheurs de sacs. Vous pouvez également porter la bandoulière sous une veste ou sous vos vêtement afin de le rendre encore moins accessible.
Et si l’on s’en prend tout de même à vos affaires, contrairement à ce que vous dit votre instinct, évitez de résister : vous risquerez d’être trainés par le scooter, ou de vous prendre un mauvais coup pour avoir tenté de résister. N’oubliez pas que votre sécurité physique est plus importante que votre sécurité matérielle !

 

6 – le vol sous la menace d’une arme

Quoi : Malheureusement le nom est assez explicite : un ou plusieurs locaux vous demanderont, sous la menace d’une arme, de leur donner votre sac, voir toutes vos affaires. Dans les cas les plus poussés, les voleurs pourront vous forcer à retirer de l’argent (jusqu’à atteindre votre plafond de retrait), toujours sous la contrainte d’une arme.

Où : Dans la rue, souvent de nuit et dans des endroits peu fréquentés (ou désertés en soirées). Généralement dans des endroits réputés pour “craindre” ou dans des quartiers très défavorisés où le touriste est une tentation trop grande. Également aux abords des distributeurs de liquides (ATM).

Comment s’en défendre : Là, pas grand chose à faire si ce n’est donner toute ses affaires sans résister : votre sécurité physique avant tout. Une technique qui peut néanmoins marcher : le “faux” portefeuille > vous ouvrez votre sac et tendez un leurre, un portefeuille contenant un peu d’argent et une carte de crédit expiré. Les voleurs tendant à vouloir commettre leur méfait rapidement puis disparaître, cela peut parfois fonctionner. Mais souvent dans ce genre de cas, ils auront tendance à voler votre sac en entier pour aller plus vite et disparaître sans demander leur reste.

7 – Le vol RFID, ou les pickpockets électroniques

vol-RFID
Un vol “invisible” mais pas indolore…

Quoi : Saviez-vous que nos cartes de crédits et les passeports dits “biométriques” ont en commun une puce dite “RFID”, ou “sans contact”, qui permet d’envoyer des données de paiement ou d’identification sans avoir à manipuler dans un lecteur le document en question (voir plus d’infos ici) ?
Le vol de données RFID consiste donc à passer près de vous, récolter les données envoyées constamment par ces documents, les décrypter et les cloner : si vous avez la malchance de tomber sur ces pickpockets électroniques, c’est, en plus d’une grosse fraude bancaire, à un vol d’identité auquel vous risquez de faire face !

Où : Partout, mais surtout dans les endroits où il y a du monde et où la promiscuité permet de s’approcher de vous suffisamment prêt pour copier vos données.

Comment s’en défendre : Un geste simple peut vous prémunir de ces attaques d’un nouveau genre : adopter une pochette protectrice spécifique RFID (voir une sélection sur Amazon) ou encore de sacs spécifiques comprenant une protection RFID intégrée (voir les sacs marque PacSafe sur Amazon). Pour les plus économes, un simple emballage en aluminium suffit (mais ce n’est pas vraiment pratique, allez donc déballer votre carte bancaire à chaque paiement ou retrait…). Une autre possibilité pour vos cartes bancaires est de demander à votre banque une carte sans RFID (cela ne sera bien évidemment pas possible pour les nouveaux passeports biométriques…)

En conclusion :

Cette article n’a pas pour but d’être alarmiste : 99% du temps il ne vous arrivera rien. Néanmoins et sans virer paranoïaque, une femme avertie en vaut deux et il est bon de connaître les risques pour le 1% restant, afin d’avoir les bons réflexes pour les prévenir et au pire, la bonne réaction si une tentative de vol survient.
Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir les articles suivants pour mettre encore plus de chances de votre côté pour éviter les vols :

  •  “Choisir le bon sac à main de voyage : conseils et guide d’achat”  (à venir > inscrivez-vous sur la page Facebook pour ne manquer aucun article)
  • “Les accessoires malins pour éviter les vols : des alternatives à la pochette secrète” (à venir > inscrivez-vous sur la page Facebook pour ne manquer aucun article)

Commentaires

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Likez la page Voyager-seule.fr et ne ratez aucun article :

* Des conseils pratiques pour voyager malin et en toute sécurité en tant que femme seule
* Des témoignages de voyageuses solos, pour vous aider à sauter le pas
* Garanti 100% utile, même si vous ne voyagez pas encore seule !

FERMER